5 choses à retenir sur le rôle du Trésorier du CSE

1

Assurer la sécurité des flux financiers

Le trésorier définit les règles de contrôle afin de garantir la transparence financière du CSE.

2

Tenir les livres comptables

Le trésorier est soumis à des obligations légales suivant le montant des ressources annuelles du CSE.

3

Préparer et rédiger le rapport annuel d’activité et de gestion

Chaque année, le trésorier organise une réunion d’approbation des comptes en présentant ce rapport qui fait état de la gestion budgétaire du CSE.

4

Transparence : pouvoir justifier chaque dépense et archiver les documents

Le trésorier du CSE doit être dans la possibilité de pouvoir justifier toutes les dépenses du CSE en toute transparence. Il doit pouvoir aussi partager n’importe quel document qui pourrait lui être demandé par un autre membre du CSE, qu’il soit titulaire ou suppléant.

5

Les moyens dont dispose le trésorier du CSE

Le trésorier du CSE dispose de tous les moyens du CSE (local aménagé, panneau d’affichage, droit d’alerte, heures de délégation…).

Il est aussi membre d’un bureau (le CSE) et peut donc nommer un trésorier adjoint pour obtenir un support voire déléguer certaines tâches non spécifiques au trésorier.

Le trésorier du CSE peut proposer au Comité Social Économique de recourir à un expert-comptable pour les aider tout au long de leur mandat en plus du logiciel de compta.

>

Découvrez la formation du Trésorier du CSE

Suivez la formation dédiée au trésorier du CSE développée en partenariat avec Capi Consult, société agréée par l’inspection du travail et spécialisée dans les formations du CSE.